FAQFAQ
   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes  S’enregistrerS’enregistrer     ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésMp   ConnexionConnexion 
 
 
 Je me souviens Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Louela ( Cylane )
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2012
Messages: 475
Féminin
Réputation: 808
Moyenne de points: 1,70

MessagePosté le: Mar 1 Jan - 01:32 (2013) Répondre en citantRevenir en haut

Bon aller je me lance, parce que je trouve qu'il est super bien Il s'agit de mon premier RP. Il n'est pas terminé cependant :/ mais n'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez

_________________
L'énergie est partout autour de nous. Il suffit de savoir lui ouvrir son esprit pour la ressentir
Publicité






MessagePosté le: Mar 1 Jan - 01:32 (2013) Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Louela ( Cylane )
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2012
Messages: 475
Féminin
Réputation: 808
Moyenne de points: 1,70

MessagePosté le: Mar 1 Jan - 01:35 (2013) Répondre en citantRevenir en haut

Je me souviens ... J'étais vivante avant. Je me souviens des battements de mon coeur. Je me souviens de la fraicheur de l'air entrant dans mes poumons brûlants. Je me souviens de ma vie ... Autrefois j'étais belle et sauvage ... Une bohémienne ... Une Gypsy. J'étais la chef de mon clan, respectée, admirée. Mes prédictions et ma voix étaient célèbres dans tous les Royaumes. J'aimais cette vie ... C'était ma vie ...
 


 


Je me souviens ... Je me souviens des danses. Je me souviens des chants ... Je me souviens de la chaleur du soleil sur ma peau. Je me souviens du goût acide des pommes à peine mûres. Je me souviens de tous ces paysages que j'ai vu, de tous ces gens que j'ai connus, croisés, ou juste regardés. Puis je l'ai rencontré. Lui ... Oh, il était si beau, si doux, si drôle ... Je me souviens de la première séance.
 


 


Pourquoi n'ai-je rien deviné ? Peut-être étais-je alors déjà aveuglée par sa beauté froide. Peut-être voulais-je ne rien voir ... Je me souviens de cette nuit là ... Une nuit froide et humide ... Le brouillard engluait l'air, nimbant les maisons d'une étrange aura scintillante. Je me souviens de la couleur de la Lune ... De sa face, aussi belle et froide que le visage de cet homme.
 


 


Oh, je me souviens ... Ce dîner somptueux ... Cette discussion si troublante ... Son intelligence, son rire, sa voix murmurant à mon oreille de douces paroles. Son visage à jamais gravé dans ma mémoire ... Et mon corps à jamais imprégné du sien ... Je me souviens de la douceur de sa peau. Je me souviens du goût suave de ses lèvres. Je me souviens ... Je me souviens du froid. Il était si froid. Et pourtant j'ai voulus croire que c'était une impression ... Et je l'ai laissé me posséder ... Je lui ai abandonné mon corps pur, et il m'a initiée aux jeux de l'amour. J'aurais dut savoir ... J'aurais dut ne pas croire à ses mots ... J'aurais dut ne jamais revenir. Mais son visage me hantait. Et lorsque que quelques jours plus tard il s'est présenté à la porte de ma caravane ... Je l'ai suivis ...
 


 


Je me souviens ... Je me souviens de ce collier ... Des émeraudes, des rubis, des saphirs ... Tous brillants de milles feux sous l'éclat argenté de la Lune. Je me souviens lui avoir demandé : " Pourquoi ne viens-tu à moi que la nuit ?" ... Mais je ne me souviens pas de sa réponse ... Je me souviens de la sensation des pierres précieuses glissant sur ma peau pour venir s'enrouler autour de mon cou ... Et cette coupe ... L'étrange liquide qu'elle contenait ... Je ne voulais pas la boire ... Je me souviens ... Je me souviens de ses yeux hypnotisant, plongés dans les miens. Puis de sa voix, glissant sur ma peau comme la plus douce des soie elfique : "Bois mon amour". Alors j'ai bu ... Je n'aurais pas dut ...
 


 


Je me souviens du froid. Ce froid glacial envahissant peu à peu tout mon être ... Et alors j'ai compris ... J'ai lu en lui ... J'ai vu dans ses yeux ... J'ai vu la bête. J'ai vu le sang. J'ai vu l'absence d'âme ... Mon amant ... Mon amour ... Un vampire. J'ai voulus fuir mais j'étais trop faible ... J'ai voulus protester mais les mots n'ont pu quitter mes lèvres. Je me souviens de la sensation de tournis. J'ai vacillé, je suis tombée dans ses bras. Il m'a murmuré : " Ne crains rien mon aimée ... Je t'aime" . Mais comment une bête sans âme pourrait-elle vraiment aimer ? Alors je l'ai sentis. J'ai sentis la douleur ... Horrible, étouffante ... La douleur de ses canines perçant ma chair ... Je me souviens de l'odeur et de la chaleur de mon sang, coulant sur ma gorge. Et je sais que pendant un instant, un cour instant, je n'ai plus vu que ses lèvres ... Ses lèvres aux canines pointues, rougies par mon sang.
 


 


La mort ... Je ne voulais plus que la mort après cette trahison ... Mon coeur avait été brisé, et je me souviens de la douleur tandis qu'il ralentissait toujours plus ... Mais à présent je sais ... Je sens ... J'entends sa voix qui me susurre de m'éveiller ... Je me souviens du bruit de la terre tombant sur mon cercueil ... Je me souviens de tout ... Je me souviens et la colère m'étouffe, me consume ... Tout ce rouge ... Tout ce sang ... Mais qu'y a-t-il au delà de la couleur rouge ..? Je veux sortir ! LAISSEZ MOI SORTIR !!!



 
 

_________________
L'énergie est partout autour de nous. Il suffit de savoir lui ouvrir son esprit pour la ressentir
Louela ( Cylane )
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2012
Messages: 475
Féminin
Réputation: 808
Moyenne de points: 1,70

MessagePosté le: Mar 1 Jan - 01:38 (2013) Répondre en citantRevenir en haut

Peu à peu les souvenirs s'estompent ... Je me souviens mais les images se floutent dans mon esprit. Je me suis éveillée et elle était là ... Marina. Avec sa longue chevelure rousse, ses lèvres vermeilles sur lesquelles pointent deux canines pointues d'un blanc éclatant, et ses yeux ... Ses yeux d'un rouge sanglant. Je l'ai écouté comme dans un rêve. Une brume épaisse envahissant peu à peu ma tête. Et je l'ai sentis ... La soif ... Telle une bête enragée, elle a prit possession de moi, enflammant ma gorge. L'horrible vérité s'est imposée à moi. Un vampire ... J'étais devenue un vampire ... J'ai suivis Marina dans ma première chasse. A quoi bon lutter ? De toute façon je ne le pouvais pas. Cette soif ... Cette bête en moi, m'ordonnait de la nourrir. Et je l'ai nourrit.






Ma première proie était une jeune biche. Marina disait que son sang me contenterait, mais ce ne fut pas le cas. Alors nous ne sommes pas rentrées. La forêt de Razörn à résonner des cris d'agonie de mes proies durant trois nuits complètes. Quand le soleil était en passe de se lever, Marina me conduisait chez elle, et mon sommeil de mort était teinté du sang de mes chasses. La nuit du quatrième jour de ma nouvelle vie, Marina m'a dit que nous allions en ville ... Je n'ai pas compris pourquoi ... Et j'avais toujours si soif. Tellement soif ... Le monde autour de moi était teinté de rouge, et mes sens sur-développés m'étaient mes nerfs à vif. Mais je ne savais rien alors de moi, alors je l'ai suivie, curieuse de ce qu'elle allait m'apprendre ... Bien mal m'en prit ...






Marina est une personne étrange, je crois qu'elle est attirée par les femmes ... Mais peu importe, son humour est un trésor et je dois avouer que je me suis beaucoup amusée avec elle. Elle m'a fait visité la ville, m'a emmenée dans les endroits fréquentés par la haute société. Et soudain, alors que tout allait bien, je l'ai vu ... Son visage avait quelque chose de particulier ... Je le connaissais, c'était une certitude au fond de moi. Et je crois même qu'il m'a vu et qu'il m'a appelé. Mais je n'arrivais déjà plus à me rappeler de qui il était pour moi. Ou plutôt pour mon ancien moi ... Marina a tout vu elle aussi. Elle s'est penchée sur mon oreille pour murmurer. Et ces mots resteront à jamais graver dans ma mémoire de vampire. " Tu le veux, je le sens ... Prends-le ... Imagine son sang coulant dans ta gorge, chaud, doux ... Prends-le ... Il est à toi ... Nourris-toi."






Je ne savais pas quoi faire. Si je le voulais ? Oui ... La bête en moi voulais goûter son sang. Je sentais cette envie de percer sa gorge de mes crocs, qui enflait à mesure qu'il fendait la foule pour s'approcher. Mais une autre part de moi me retenait. Cette dernière étincelle d'humanité ... J'ai fuis ... J'ai tourné les talons et j'ai courus. J'ai courus mais pas comme un vampire. J'ai courus comme une pauvre humaine, et plus je m'éloignais de lui, plus la bête prenait emprise sur moi, me forçant à ralentir. Je l'entendais. Il me courait après. J'entendais son souffle haché, son coeur battant à un rythme effréné, mais par dessus tout j'entendais son sang. Je l'entendais couler dans ses veines au rythme de son coeur. Et quand il m'a rattrapé, l'étincelle d'humanité en moi avait disparue, avalée par la bête. Il a attrapé mon bras et forcée à faire demi-tour. Et je me suis jetée sur lui, un sentiment de triomphe enflant dans mon coeur à la vue de la terreur qui illumina alors son regard.






Son sang ... Une saveur merveilleuse, explosant dans ma bouche. Sa douceur chaude apaisa enfin la brûlure dans ma gorge. Et malgré la petite voix au fond de moi qui me hurlait d'arrêter, je bu, encore et encore. Jusqu'à ne plus entendre son coeur battre, jusqu'à ce que le liquide précieux dans ses veines soit tarit. Sous l'oeil aguerrit de Marina, qui nous avait suivis jusque là.






C'est alors que quelque chose s'est produit. Des souvenirs, ceux de ma victime, sont remontés en moi. Comme si en prenant son sang et sa vie, je m'étais aussi approprié son esprit. Et je sus où je l'avais vu. Je sus qui il était ... Mon frère ... Je venais de tuer mon frère pour me nourrir. L'horreur qui s'empara de moi me fit fuir, et je sus que Marina me laisserais seule quelques temps. Je ne me souviens pas combien de temps je courus ainsi, des larmes sanglantes roulant sur mes joues froides. Jusqu'à ce que mes jambes flanchent.




Et je suis restée là, sous ce magnifique cerisier, durant des heures. Pleurant la mort de mon frère ... Jusqu'à ce que ma conscience fondent sous la pression de la bête en moi ... J'étais un vampire après tout ... Si je ne me nourrissais pas, je mourrais ... Et le souvenir de cette saveur unique sur ma langue finit d'anéantir cette étincelle minuscule ... Mon humanité ... Je me suis relevée et je suis repartie. Marina m'attendait dans la ruelle où ce drame c'était produit. Mon coeur se serra légèrement pourtant je répondis à l'ultimatum de Marina : Désormais je me nourrirais de sang humain ...





_________________
L'énergie est partout autour de nous. Il suffit de savoir lui ouvrir son esprit pour la ressentir
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:11 (2018) Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: dgf StHP :: Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare